DREUX    CINÉ-CENTRE    VEND. 22 JANVIER 18 H 30

EN PRÉPARATION DE L’ENQUÊTE PUBLIQUE POUR L’A154-12

SOIRÉE FILM  + DÉBAT

 « L’INTÉRÊT GÉNÉRAL »

AVEC HERVÉ KEMPF

Voici la note d’intention des cinéastes qui a guidé leur travail de réalisation :

L'intérêt général et moi

un film documentaire de Sophie Metrich et Julien Milanesi

« L'intérêt général et moi » est un film documentaire né de l'engagement des réalisateurs Sophie et Julien contre la construction de l'autoroute Langon-Pau (A65). De cette lutte est resté un goût amer, un sentiment de mise à l'écart du citoyen face au devenir de son territoire. Faire quelque chose de cette histoire est devenu une nécessité : faire un film pour laisser une trace de l’offense subie, pour s’interroger sur le sentiment que nous sommes légitimes pour parler du devenir de notre territoire, et pour réfléchir à l’intérêt général, dont nous nous sentons également porteur.

Le film est une réflexion sur l’intérêt général à partir de trois projets d'infrastructure de transport : l'autoroute Langon Pau (A65), la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Sud Ouest et l'aéroport Notre Dame des Landes à Nantes.

  Nos intentions

​ Un des premiers objectifs du film, celui qui est à son origine, est de parler de la souffrance que génère ce type d’infrastructure lorsque leur construction est décidée, de l’outrage ressenti, du sentiment mêlé de violence subie et d’impuissance. Nous souhaitons parler de ces individus touchés dans leur espace de vie, dans la chair de leur vécu quotidien, passé, présent et à venir, et qui ne pouvant expulser cette violence, la retournent parfois contre eux.

Cette douleur s’ancre d'abord sur un territoire du nord de la forêt landaise, exemplaire par le double outrage qu’il subit : la construction d’une autoroute (l’A65) inaugurée en décembre 2010 et un projet de ligne de train à grande vitesse qui serait distante de quelques kilomètres.

Il est question d’un sacrifice, celui d’une terre habitée, de ses paysages, de ses cours d’eau, de ses chemins, de ses villages, de ses maisons, de ses souvenirs. Et la question est celle de la justification : au nom de quoi ce territoire est-il sacrifié ? en échange de quoi ? sur l’autel de quel(s) espoir(s), de quel(s) principe(s) ?

La réponse a l’apparence de l’évidence : ce sacrifice est fait au nom de l’« intérêt général ».

Mais qu’est ce que l’« intérêt général » ? Qui le définit ? Sur quels fondements ? Au nom de quoi ? De qui ? Quelle est, quelle doit être la place des « sacrifiés » dans cette définition ? Habiter, vivre dans un lieu, donne-t-il des droits sur son devenir ?

Nous partons de ce territoire landais parce que nous le connaissons bien, nous connaissons ses habitants et leur histoire, mais l'objectif est de montrer d'une façon plus générale comment se prennent les décisions publiques en France. C'est pourquoi nous parlerons également du Pays Basque, du Lot et Garonne, et du bocage nantais touchés par le projet de LGV du Sud Ouest et l'aéroport de Notre Dame des Landes.

L’ambition de ce film est d’apporter, à partir de ces exemples de grands projets d'infrastructures de transport (l’A65, la LGV et l'aéroport NDDL), des éléments de réflexion, sinon de réponse à ces questionnements sur l'intérêt général.


LES IMAGES SONT EXTRAITES DU FILM


LIRE LE COMPTE-RENDU DE LA SOIRÉE

ENSEMBLE FORUM 28

ENSEMBLE FORUM 28

ACCUEIL POLITIQUE/CITOYENNETÉ SOCIAL/LUTTES ÉCOLOGIE SOLIDARITÉS MONDE RÉTROVISEUR ENSEMBLE! AILLEURS SUR LES SITES CULTURE(S) AGENDA