ENSEMBLE FORUM 28

ENSEMBLE FORUM 28

ACCUEIL POLITIQUE/CITOYENNETÉ SOCIAL/LUTTES ÉCOLOGIE SOLIDARITÉS MONDE RÉTROVISEUR ENSEMBLE! AILLEURS SUR LES SITES CULTURE(S) AGENDA

CULTURES

11ème LUNDI DES SANS-PAPIERS

à l’initiative du Collectif pour la Régularisation des Sans-Papiers 28

et du groupe Amnesty International Chartres

CHARTRES    18 avril    2016    à    20 h.

« Rêves d’or »

Un film de Diego Quemada-Diez

Cannes 2013     Un Certain Regard - Prix un Certain Talent

Prix Jean Renoir des lycéens en 2013-2014

Résumé du film :  

     Juan, Sara et Samuel, 15 ans, fuient le Guatemala pour tenter de rejoindre les Etats-Unis. Au cours de leur traversée du Mexique, ils rencontrent Chauk, un indien tzotzil ne parlant pas espagnol et voyageant sans papiers. Les adolescents aspirent à un monde meilleur au-delà des frontières mexicaines mais très vite, ils vont devoir affronter une toute autre réalité.


Après la projection, échange avec


Mélodie Beaujeu

doctorante à Sciences Po, section politiques migratoires internationales


Quelques avis sur le film :


 

Sophie Grassin, TéléCinéObs


"Rêves d’or", aussi poétique que politique, allie documentaire et fiction, sécheresse et humanité. Son réalisateur, qui tient constamment la violence hors champ, signe un très beau premier film à hauteur de gosse sur la perte de l’innocence.

 

Frédéric Strauss,  Télérama


Pour son premier film, l'Espagnol Diego Quemada-Díez, installé au Mexique, s'est inspiré de témoignages de migrants. Ancien assistant de Ken Loach, il semble proche du documentaire. Mais il sait utiliser, aussi, les outils de la fiction, la dramaturgie. Un mélange qui fait de Rêves d'or un film d'une force étonnante.


Arnaud Schwartz,  La Croix


D’une réelle force documentaire, remarquablement interprété et mis en scène avec talent (...) Les paysages du Mexique, magnifiquement captés, achèvent de donner un relief inattendu à cette découverte réellement digne d’attention.



Nicolas Bardot, filmdeculte.com


Diego Quemada-Diez détourne bien des pièges du didactisme sur rails et du mélo balisé. Rêves d'or est plus âpre et bien plus singulier que ça.



 


 


L’affiche espagnole du film


Virgile Dumez, avoir-alire.com


Quemada-Diez tourne caméra à l’épaule dans une sorte d’urgence qui sied bien à la situation. Capable de saisir des instants d’intimité entre les trois jeunes, il sait également rendre le périple trépidant par un recours au suspense et à des péripéties aux confins du thriller.