ENSEMBLE FORUM 28

ENSEMBLE FORUM 28

ACCUEIL POLITIQUE/CITOYENNETÉ SOCIAL/LUTTES ÉCOLOGIE SOLIDARITÉS MONDE RÉTROVISEUR POINTS DE VUE ENSEMBLE! AILLEURS SUR LES SITES CULTURE(S) AGENDA

MONDE

CETA et TAFTA vigoureusement fustigés dans les rues de Paris

      Elle n’avait pas l’ampleur des manifestations du mois de septembre en Allemagne ou en Belgique, mais la manifestation parisienne du 15 octobre pour bloquer CETA et TAFTA était la plus forte mobilisation contre ces traités jamais organisées en France. C’est au moins 4 000 personnes, dont de nombreux jeunes et trentenaires, qui ont défilé de la place Stalingrad à celle de la République avec force pancartes et slogans inventifs dont le moins remarqué n’a pas été celui d’un Eurélien : « TAFTA ? CETA dire des Khomri en pire ! » (voir photo en page d’accueil). Plus de 40 autres rassemblements avaient lieu en province.


   Le cortège était organisé en quatre sections : Agriculture et alimentation, Climat, Démocratie et Solidarité internationale, Services publics. Au terme de la marche et avant une assemblée citoyenne, les participants ont écouté plusieurs brèves interventions présentées par Amélie Canonne de l’AITEC et  Aurélie Trouvé d’ATTAC. Retenons l’appel de Susan George qui tire de sa longue expérience qu’il ne faut jamais baisser la garde « les multinationales ne renonçant jamais à vouloir imposer leurs vues. »


   Les représentants des mouvements d’autres pays contre la mondialisation libérale de l’économie ont été chaleureusement applaudis. La représentante canadienne a notamment montré que le CETA, loin d’être un bénéfice pour les habitants, favoriserait, au contraire, l’exploitation des gaz de schiste qui font des dégâts considérables à l’environnement dans l’Alberta et détériorent la santé des populations locales.


        Michel, de Belgique, a expliqué comment un travail persévérant de conviction a permis de rallier à la cause anti-CETA un large spectre des organisations wallonnes : tous les grands syndicats de travailleurs, les grandes fédérations d’agriculteurs, les associations environnementales, de consommateurs, les mutualités de santé mais aussi de petits entrepreneurs et tous les partis politiques sauf un. Cette convergence a amené le parlement wallon à s’opposer à la signature du traité par la Belgique bloquant le feu vert que devait donner le conseil européen, le 18 octobre, à la signature de l’accord avec le Canada. [voir ici]. Les manifestants ont gratifié le délégué d’une ovation admirative.


        Le combat continue !


    

Avant le départ de la manifestation, les forces de police, en tenue adéquate, ont bloqué environ 200 manifestants qui se trouvaient mêlés à des migrants en se  rendant place de Stalingrad. Il a fallu qu’une centaine de militants déjà sur la place  se déplacent (ci-dessous) avec pancartes et slogans (« Libérez nos camarades »…) pour que tous puissent enfin circuler.


LE DIAPORAMA DE LA MANIFESTATION