ENSEMBLE FORUM 28

ENSEMBLE FORUM 28

ACCUEIL POLITIQUE/CITOYENNETÉ SOCIAL/LUTTES ÉCOLOGIE SOLIDARITÉS MONDE RÉTROVISEUR POINTS DE VUE ENSEMBLE! AILLEURS SUR LES SITES CULTURE(S) AGENDA

SOCIAL/LUTTES


Ordonnaces Macron

2ème journée d’action

La mi-septembre à peine dépassée et c’était déjà la deuxième journée d’action contre la mise en place de la destruction du code du travail par ordonnances ! En Eure-et-Loir, la CGT, FO et la FSU avaient choisi un rassemblement devant les fenêtres de la représentante de l’État à midi. C’est au moins 300 salariés et retraités qui se sont retrouvés avec force drapeaux parmi lesquels ceux de la FSU et de Solidaire avaient pris du nombre depuis le 12 septembre.


Et si la banderole de FO-28 était  à nouveau présente, un calicot intersyndical, tout beau, tout neuf, a fait son apparition (photo ci-contre) dénotant que, pour les fédérations départementales, la lutte n’en est qu’à son début. Quelques pancartes ont éclos dont une du collectif eurélien contre les traités de libres-échanges affirmant : « CETA UE-Canada = concurrence sociale par le bas ». L’offensive libérale est effectivement tous azimuts.


Les prises de paroles ont chacune listé les graves dangers des divers projets Macron pour les salariés et retraités.


Sur les perspectives du combat, Éric Jarry de FO, a ainsi conclu son intervention : « C’est en affirmant clairement, nettement, les revendications précises que le syndicalisme ouvrier sera le point d’appui indispensable pour la mobilisation d’ensemble de la classe ouvrière, public comme privé, pour mettre à bas l’offensive globale du capital financier portée par Macron et son gouvernement. »


La conclusion de Bernard Vinsot pour la CGT n’était guère divergente : « [Il faut] bâtir un mouvement capable de barrer la route à ce rouleau dévastateur et revendiquer de véritables mesures de progrès social. Il nous faut ancrer le processus de lutte dans les entreprises à partir des préoccupations des salariés. Nous devons amplifier le mouvement dans les services et les entreprises avec le blocage de l’économie pour faire reculer le gouvernement et le patronat. »


Enfin, Pierre Licout  de la FSU, en annonçant, notamment, des journées d’action les plus unitaires possibles pour le pouvoir d’achat des retraités ( 28 septembre) et dans la Fonction publique ( 10 octobre) a exhorté : « Entrons toutes et tous dans l’action ! Parce que rien n’est joué. »


Souhaitons que les convergences se réalisent entre syndicats, entre professions, entre divers combats pour l’émancipation, entre jeunes, actifs et retraités et que se concrétise le « Tous ensemble ! » repris naguère à l’unisson, face à l’attaque généralisée menée par le libéralisme.


1. L’après-midi à Châteaudun, 80 personnes se sont rassemblées place du 18-Octobre à l’appel de l’union territoriale CGT.




LE DIAPORAMA DU RASSEMBLEMENT