ENSEMBLE FORUM 28

ENSEMBLE FORUM 28

ACCUEIL POLITIQUE/CITOYENNETÉ SOCIAL/LUTTES ÉCOLOGIE SOLIDARITÉS MONDE RÉTROVISEUR POINTS DE VUE ENSEMBLE! AILLEURS SUR LES SITES CULTURE(S) AGENDA

SOCIAL/LUTTES



« Il y a du monde ! »

La manifestation du 12 septembre à Chartres  


Foi d’agent des RG « Il y a du monde ! ». C’est ce que nous avons entendu, prononcé par un personnel bien connu de ce service recréé par Valls en 2014 sous le nom de Service Central du Renseignement territorial (SCRT). Et de fait, c’est  600 manifestants qui ont défilé le 12 septembre, à l’appel des unions départementales CGT et FO, avec le soutien de la FSU-28, pour la première manifestation contre la loi Travail XXL  Macron-Philippe-Pénicaud.


Si on compare avec les mobilisations de 2016 contre la loi El Kohmri, ça démarre aussi fort (6 mars 2016) mais, cette année, cette bonne mise en route se fait malgré la position de la confédération FO qui n’appelait pas à l’action.


Le cortège, conscient de sa force, a quitté la place des Épars dans l’atmosphère âcre des fumigènes. Curieusement, la CGT, dont un imposant «bataillon» composait la première partie de la manifestation, ne défilait derrière aucune banderole. C’est FO, avec un moindre nombre de manifestants, qui affirmait ostensiblement sur un calicot : « Abrogation de la loi Travail – Retrait des ordonnances ». Le cortège se terminait par les enseignants de la FSU.


Pour les militant.e.s politiques la foule était une aubaine : le PCF et le POID faisaient signer des pétitions contre les ordonnances, Lutte Ouvrière diffusait son journal et Ensemble! distribuait un quatre pages avec des propositions alternatives.


Le parcours traditionnel vers la Préfecture en passant par la place Châtelet et la gare s’acheva par les prises de parole. Bernard Vinsot,  le représentant cégétiste, dénonça  « Le Gouvernement [qui] s’apprête à déconstruire le Code du travail, non pas pour soutenir les créations d’emplois mais bien pour supprimer les règles qui fixaient les limites à l’arbitraire et à la toute puissance patronale dans les entreprises. »  [On trouvera par ce lien les analyses détaillées de la CGT]. Il a rappelé que son syndicat a fixé au 21 septembre une nouvelle journée de grèves et manifestations.


Les analyses d’Éric Jarry, secrétaire général de FO dans le département, recoupent largement celles de la CGT : « L’accord d’entreprise n’est pas un accord. Dans l’entreprise, il n’y a aucun rapport de force. Le patron est maître chez lui ». On notera que la section départementale FO se démarque de sa direction nationale en affirmant qu’avec les mesures contenues dans les ordonnances « Le rôle de la branche ne serait pas préservé. » Et il ajoute « La question de la grève générale est posée ».


Quoi qu’il en soit, il faut souhaiter que le 21, la contestation de la loi gagne du terrain. Pour y parvenir, les syndicats se sont engagés à continuer patiemment les explications.